La digitalisation du commerce en 2020 et perspectives

Challengez votre vision, vos choix technologiques, votre stratégie commerciale et d’acquisition en ligne.

Affinez votre stratégie, enrichissez votre vision du e-commerce B2B/B2C/DTC, de produits ou de services, dans un contexte technologique, comportemental, marketing, juridique et macro-économique complexe… et encore en devenir.

Une conférence agrémentée de nombreuses études de cas.

Une vision globale

Comprendre la 4ème révolution industrielle dans laquelle nous sommes et à l’aube de la 5G. Le futur s’accélère : le contexte macro-économique mondial, les changements de attentes du consommateur, technologique, les changements réglementaires à venir en 2021 (l’année où les cartes vont être redistribuées).
En 2040, 95% des achats seront facilités par le digital (Nasdaq).

Etudes de cas

Des faits, des chiffres des analyses… L’intervention est agrémentée de courtes vidéos, d’infographies pour comprendre des problématiques en profondeur.
Parmi les acteurs, reviendront souvent : Amazon, Alibaba, Nike, Apple, WeChat, Facebook/Instagram, TikTok, Ikea, Boulanger, Google, WeChat, Blablacar, Airbnb, Doctolib, La Redoute, Zalando, Leclerc, Fnac/Darty, Wish, DNVB’s, Uber, Shopify… et de multiples marques, acteurs de la grande distribution et de la transformation digitale du commerce.

2021, une année qui va redistribuer les cartes

Dans le cadre de mise en place progressive du marché unique numérique et de la facturation électronique en Europe, un nouveau cadre réglementaire va redéfinir les règles du commerce.
Face à la dérégulation mondiale des échanges commerciaux, les Etats réagissent. Au 1er janvier 2021, les franchises douanières sur les colis de moins de 22€ vont être supprimées, les paliers de TVA intra-communautaire remplacés par un guichet unique (OSS & IOSS),le durcissement des règles de perception de la TVA sur les marketplaces, la règle des frais terminaux de l'Union Postale Universelle va changer.

LA MIGRATION DU SYSTÈME D’INFORMATION DANS LE CLOUD, L’AVÈNEMENT DU SAAS

Quand on été fait les choix des solutions logicielles que vous utilisez ? Combien vous coûtent t-elles ? Pour quel résultat ? On n’aborde plus aujourd’hui l’architecture d’un système d’information tel qu’on pouvait encore le faire il y a peu. Votre stack technologique existant doit être auditer pour déterminer les lacunes à combler et trouver les solutions pour adapter votre entreprise à vos challenges de demain. Les outils logiciels autrefois hébergés migrent dans le Cloud. Shopify vient de dépasser le million de vendeurs. Amazon AWS et Microsoft Azure deviennent les autoroutes mondiales de l’information. Les coûts de réduisent. Les briques fonctionnelles SaaS se multiplient. Elles doivent communiquer. CRM, ERP, WMS, OMS, analytique, business intelligence, etc… et mêmes d’autres services auxquels vous ne pensez pas et qui pourraient vous être utiles sont dans le Cloud. Vos équipes doivent s’adapter et être formées.

L’ÉVOLUTION DES BUSINESS MODELS, LA VERTICALISATION DU COMMERCE, L’ACCÈS DIRECT AU CONSOMMATEUR : DTC, DNVB

Le commerce électronique ne représente encore que 16,4% de toutes les ventes au détail et sa croissance va continuer. Il y aura beaucoup d’opportunités à venir. Les consommateurs d’aujourd’hui évoluent constamment. Ils sont plus avertis en technologie, plus informés et plus exigeants que jamais. Toute marque ou détaillant qui souhaite survivre et prospérer dans ce paysage en constante évolution doit être capable se réinventer et d’accepter que ce marché change. Ceux qui ne s’adaptent pas risquent de disparaître.
Plus que jamais, les vendeurs devront rester tournés vers l’avenir à mesure que l’évolution du commerce électronique se poursuit. Nike quittait Amazon le 13/11. Ses ventes DTC sont en pleine explosion. Shopify pourrait bientôt concurrencer Amazon, les marques établies verticalisent leur business model et veulent accéder au client final, sans intermédiaire. Les DNVB, les DTC, font les gros titres dans la presse spécialisée. Elles fédèrent des communautés sur leurs réseaux sociaux, se développent en dehors des circuits de distributions traditionnels. De nombreuses entreprises B2B doivent faire le pas direct-to-consumer.

LES MARKETPLACES DOMINATRICES DU B2C. AVEC OU SANS ? COMMENT ?

Les marketplaces sont dominatrices et tirent la croissance du e-commerce. Elles réduisent les points de friction, acquièrent une grande visibilité, regroupent d’énormes quantités de clients, qu’elles fidélisent et rassurent. Ce sont les premières zones de chalandise. Aux Etats-Unis, Amazon occupe 33,7% du marché B2C. En Chine, 3 marketplaces en ont 90%. En Europe, leur paysage est fragmenté. Elles se multiplient, dans les services ou les produits, dans l’alimentaire, dans l’économie circulaire, dans le B2B et le B2C… Alibaba s’apprête à devenir l’un des acteurs majeurs en Europe. Shopify pourrait bientôt concurrencer Amazon. Tirer parti de la portée des marketplaces, de Google et de d'Instagram Checkout n’a jamais été aussi prometteur, ni aussi compétitif. Ces géants ont chacun joué un rôle central dans la formation de l’industrie du commerce électronique telle que nous la connaissons. Et pendant des années, ils avaient tendance à rester dans leurs propres voies. Mais alors que les principaux acteurs entrent en 2020 sur une trajectoire de collision, il y aura forcément des implications pour les marques et les détaillants.

LA FRAGMENTATION ET LA SPÉCIALISATION DES LEVIERS D’ACQUISITION

Les acheteurs en ligne ont désormais une multitude de canaux parmi lesquels choisir. Le smartphone devient le premier outil pour consommer en ligne. Les générations B, X, Y, Z ont des utilisations différentes de la recherche, des réseaux sociaux, des applications de smartphones, la recherche géolocalisée… qui deviennent aussi des zones de chalandise.
Déjà, les marketeurs se spécialisent : le marketing d’influence, le SEO, le SEA, le community management, le native advertising, le RTB, in-app, YouTube, le live streaming, les marketplaces, Amazon et son éco-système particulier, etc… Actionner chaque levier d’acquisition pour rencontrer vos clients avec une précision ROiste requiert de nouvelles expertises.
Le volume considérable d’options signifie qu’il ne suffit plus de se concentrer sur la présence de l’offre sur autant de marchés que possible. Les vendeurs doivent d’abord se concentrer sur l’identification de la meilleure correspondance entre les marchés et leur offre. Alors que les marchés de niche et des leviers spécifiques continuent d’émerger, les vendeurs devront affiner leurs stratégies d’expansion pour atteindre les bons consommateurs en fonction de l’endroit, du moment et de la façon dont ils souhaitent acheter.

LA CROISSANCE MONDIALE DU COMMERCE TRANSFRONTALIER

Les achats transfrontaliers se développent à un rythme de croissance deux fois supérieur à celui des marché internes. Les pays émergents font-ils partie de votre stratégie ?
Les vendeurs devront connecter et optimiser leur offre à la mondialisation des échanges commerciaux, prendre en compte les nouvelles réglementations et s’organiser.
L’augmentation de la concurrence entre les détaillants dans le même espace a généré la promesse de livraison le jour même. Rendre l’expérience de livraison et de retour simple, transparente et rentable, pour les clients et les vendeurs est le challenge à relever.

Programme (en cours de finalisation)

8:30
Historique, LA 4è révolution industrielle

1994 : les débuts d’Amazon, les SI propriétaires ou from scratch, l’open-source.
1998 : Google, le combat des systèmes d’exploitation.
Le e-commerce commence par les revendeurs de marque.
2008 : les marketplaces, les réseaux sociaux, le smartphone & les applis.
Les marques commencent à vendre en direct (DTC et DNVB).
2020 : la fragmentation des leviers, l’acceptation mondiale du ecommerce, la transformation numérique globale, la disruption dans tous les secteurs.
Focus sur le Single Day d’Alibaba.

9:00
Chiffres clés

Chiffres clés France, Europe, Monde.
Pourquoi les chiffres de la Fevad sont sous-évalués.
La croissance du ecommerce boostée par les marketplaces.
Le smartphone devient la télécommande de nos vies.
Mobile First et Mobile Only.
Transformation vs. Acquisition en ligne
Focus sur Alibaba, Tinder, Facebook, Uber

9:30
Business models & Concepts de base

Business models B2B, B2C, C2C
Le drop-shipping et le social commerce (S2B2C).
Zone de chalandise, friction, acceptation.
Cycle de vie, saisonnalité, eMerchandising (cross-selling & up-selling).
Le concept de l’offre ≠ produit
La commodité & la promesse d’Amazon (CCC).
L’achat asynchrone.
La rétention/fidélisation et la volatilité du client.
La preuve sociale & la confiance.
Penser une politique de port & retours payant / offert.
La gestion des retours et taux de retour.
Récurrence & abonnements.
Les ventes privées, évènementielles & achats groupés.
KPI, objectifs, analytique et business intelligence.
Désintermédiation et réintermédiation.
La verticalisation du commerce (DTC/DNVB).
L’arrêt Coty : les marques veulent protéger leur distribution, Zone grise & contrefaçon.
Focus sur Dollar Shave Club, Glossier, Slip Français, Amazon Prime, Wish, le contre-exemple d’Amazon.

10:00
LE SI dans le Cloud 

Des systèmes d’information propriétaires à la migration dans le Cloud en passant pour les SI hébergés.
L’avènement du Cloud et des logiciels Full SaaS : pilotage simplifié, réduction de coûts, gains de productivité. Gagner plus en faisant moins !
Migration & replatforming.
Panorama des briques logicielles :CMS, CRM, ERP, OMS, WMS, PIM, connecteurs API
Silotage d’un système d’information.
DXP : Digital Experience Platforms
Démocratisation, commodité et flexibilité des outils : l’émergence des DNVB.
Vers le Cloud 3.0.
Focus sur Prestashop, Shopify, WordPress, Salesforce, Glossier, AWS

10:30
Transformation digitale

De Start-up à Scale-Up.
Le darwinisme digital et l’agilité.
Fail Fast, Learn Faster.
Courbes de Gauss : être capable de se réinventer et d’accepter qu’un marché change.
Les nouvelles extensions de nom de domaine.
Les facteurs clé de succès de la transformation digitale
Quelles sont les préoccupations des PME françaises pour 2020 ?
Focus sur oui.sncf, Boulanger, Interflora, Diam Concept.

11:00
Le contexte macro-économique

La guerre commerciale USA vs Chine.
Le Digital Single Market de l’UE, l’OMC, l’OCDE.
Les pays émergents, Afrique, Inde, Brésil.
L’explosion du crossborder (la contrefaçon, la fraude à la TVA).
Import/Export : réglementations douanières.
Coronavirus.
Focus sur Amazon, Alibaba, Tencent, Wish.

16:30
GAFAM & BATX

La disruption du commerce et dans tous les secteurs.
Live streaming & placement de produit.
Les Routes de la soie numérique.
Certaines GAFA veulent leur monnaie virtuelle.
Ecosystèmes tentaculaires & antitrust.
Chiffres clés.
Focus sur Amazon, AliExpress, Google, Netflix, Uber

11:30
De nouvelles reglementations en 2021

La transition du Brexit
La fin des franchises sur les EVN.
PLF 2020, guichet unique (OSS, IOSS).
Le MOSS sur les services numériques.
Les marketplaces solidaires du paiement de la TVA.
Vers la facturation électronique en temps réel.
La fin des frais terminaux de l’UPU.
La taxe GAFA & le droit de communication.
P2B : Platform To Business.
Perspectives ? la fin des achats HT en B2B intracom ? le prélèvement de la TVA à la source ? Les solutions digitales conduisent-elles à la fin des déclarations de TVA?
Focus sur PayPal, les marketplaces, Wish, les dropshippers AliExpress/Shopify

11:30
L’acquisition client, la transformation du marketing digital

SEO (rich snippets, Google Dance), SEA, Social Ads
Bing, autres moteurs de recherche, navigateurs (Qwant, Ecosia)
Content Marketing, PIM, DAM
La communauté & les réseaux sociaux.
Les ressources du hashtag.
Marketing d’influence
Retargeting, Affiliation, Native Ads, RTB, in-app.
Marketing Mix, acquisition online et/ou offline. (Frichti, Vinted, Wish).
Répartition des investissements publicitaires en ligne.
De moteur de recherche à moteur de réponse : la recherche vocale.
Fragmentation & spécialisation des leviers.
Programmatic TV.
Publicité immervise.
La fin des cookies publicitaires.
Variabilité et temporalité des leviers selon le business model et l’état d’avancement de votre projet.
Focus sur Google Ads, Facebook, Amazon, Instagram, TikTok, WeChat, Taobao, Vinted, YouTube, Pandora, Taboola.

12:00 Pm
Lunch Break
11:00
Sociologie et comportement du consommateur

Votre client, les personas.
Contexte multi-culturel & multi-générationnel, Générations B, X, Y, Z et alpha.
Les réseaux sociaux & communauté (ciblage).
L’économie circulaire : réemployer, réutiliser, recycler.
La destruction des invendus.
De nouvelles attentes, de nouveaux business models.
L’entreprise sociale : la demande augmentée.
Impact sur la stratégie des marques (branding, conception, marketing, logistique, RSE).
Marketing H2H.
Greenwashing vs Authenticité.
Showrooming & Showrooming inversé.
Focus sur LVMH, Respire, Patagonia & le Black Friday. 

13:00
Direct-To-Consumer, DNVB

La verticalisation du commerce (DTC).
Les DNVB comme entreprises tech.
La réduction de l’offre de produits.
DNVB & achat asynchrone (pré-commandes).
Marketplaces & DNVB. Pourquoi ?
La désintermédiation naturelle.
Les marques B2B accèdent au consomateur.
La disparition des revendeurs de marque.
Collab’s & capsules.
Les retailers classiques font des acquisitions de DNVB moins pour des raisons tech. que pour s’imprégner de leur culture.
Focus sur Nike qui quitte Amazon, Code41, Dior, Allbirds, Glossier, Walmart & Bonobos, Slip Français.

13:00
Branding

Le story-telling & le content marketing.
Les produits génériques.
L’échec relatif des marques Amazon.
Focus sur Patagonia, Brandless, La marque en moins, Amazon Basics

13:30
Marketplaces

Les marketplaces tirent la croissance du e-commerce (chiffres clés).
Elles dominent l’acquisition SEO & SEA.
Business Model, B2C, B2B, C2C, friction, mutualisation & re-intermédiation.
Statuts IOBSP & ORIAS
La perte de la data client.
Les limites et les contraintes.
Leviers SEO et SEA dans la marketplace.
Hybrid (Fnac, Darty) vs Pure Players (ManoMano).
Growth-hacking & code-barre (EAN, GTIN, GS1).
B2B : Paris Fashion Shop, Califrais, Accor, Amazon, Cdiscount.
C2C : Catawiki, Tradee, eBay.
Services (Malt, Booking, AirBnB).
Reconditionné (Backmarket), occasion (Vinted), location (Kyango).
Marketplaces & DTC/DNVB
Marketplaces éditoriales & monétisation (Doctissimo, MagicMaman).
Briques logicielles : intégrateurs de flux, applis & modules, veille concurrentielle & repricing, Logistic Technos des marketplaces & connecteurs API.
Plateformes logistiques (fulfilment) & commissionnaires de transport.
Les acquisitions de retailers (Spartoo achète André, Amazon WholeFoods).
Amazon menacé par Alibaba, Google Actions, Shopify et Instagram Checkout.
Le luxe (Richemont Group, LVMH) va sur Tmall, aps sur Amazon.
PLF 2020.

14:00
e-commerce & grande distribution

La grande distribution au plus mal.
Amazon Go
Le vin sur Amazon.
Amazon Basics & les marques Amazon.
La digitalisation du paiement.
La fin du passage en caisse, des files d’attente et du ticket de caisse.
L’expérience client & le sans contact, Monop’Easy et Auchan & Keyneosoft.
Focus sur E.leclerc, Cdiscount, Amazon Go, Prime, Whole Foods, Auchan, Monoprix

14:30
Commerce de proximité vs e-commerce

 La désertification des centre-villes.
Le commerce de proximité peut tirer profil du digital.
La transformation du magasin en entrepôt (click & collect, ship-from-store) vs. Amazon.
La géolocalisation des acheteurs et la localisation des vendeurs, la part des recherches localisées dans SERP.
Les marketplaces généralistes pour accéder à un nouveau marché.
Les marketplaces dédiées au commerce local.
La digitalisation des magasins de proximité & paiements.
Les “pop-up smart stores”
Le “Smart Point of Sale”.
Le Self-checkout réduit les coûts d’exploitation des magasins de 20%.
L’attribution online-to-offline.
Focus sur Alibaba, WeChat Pay, Google Maps & My Business, Facebook, Pointy, Ankorstore, Ikea.

15:30
Logistique 4.0 & OmNicanal

Les tâches d’un logisticien ne se cantonnent plus au transport simple mais à la fonction de coordination dans la logistique au sein de l’entreprise.
les e-commerçants peuvent s’appuyer sur les réseaux de boutiques physiques pour créer une myriade d’entrepôts. Un moyen de réduire les délais de livraison, de mutualiser les coûts et de limiter les indisponibilités de produits. 
L’OMS et WMS dédié aux retailers omnicanal : unification des stocks (e-commerce, entrepôts, points de vente, fournisseurs…) et son impact sur une stratégie omnicanal (Ship From Store, Order In Store, Click & Collect unifié, E-Réservation) et l’expérience client online et in-store réellement (Return anywhere, Delivery Promise, Personal Stylist, clienteling…).
L’avenir du drop-shipping.
Focus : OneStock, ShippingBo, Target, Amazon, Alibaba, ManoMano.

3:00 PM
Omnicanal

L’omnicanalité au coeur des enjeux
Le E-commerce n’existe plus, le numérique ne devient qu’un moyen, une aide, un lieu pour le commerce.
Beacons : alertes aux smartphones en fonction de leur localisation
Drive piéton
Drive-to-store

15:30
Transport & Logistique

Les spécificités des transporteurs, les livraisons en zones reculées, la collecte.
Le dédommagement sur les livraisons hors délai.
Chiffres clés sur le Fret mondial (2760 colis/seconde en 2018).
L’Union Postale Universelle.
Les plate-formes logistiques.
Les attentes du consommateur.
Livraison on-demand & premium.
Ecologie et rationalisation des livraisons
Distributeurs automatiques de produits & consignes (Amazon, Nike).
Services de livraison Premium, point relais, consignes et dernier kilomètre.
Enjeux citadins (pollution, congestion, sécurité).
IoT : drônes, robots.
Focus sur Amazon, Hub logistique Alibaba, Uber, Interflora (la livraison sans adresse), Stuart.

17:00
Paiement (PSP, eWallets, monnaies virtuelles & crypto)

Répartition des moyens de paiement en France et en Europe
Le paiement mobile en Chine.
3DS, frictions et paramétrages.
La fraude en ligne.
Marketplaces : rapprochements bancaires & réconciliations
L’abandon du panier.
La norme 3DS 2.0 & AFC.
Paiement fractionné. Qui assume le crédit conso ?
eWallets & paiements in-app.
Les micro-paiements
Les paiements récurrents
Monnaies virtuelles & crypto-currencies.
L’Open Banking, néobanques & disruption.
Futur : Swipe, authentification faciale et vocale (Alexa).
Les GAFA deviennent des banques.
Focus sur Stripe, Oney, Google Pay, WeChat Pay, AliPay, Facebook Pay, Libra, Bitcoins.

1:45 PM
New Retail

La “New Retail Experience” (Nike@Retail)
Focus sur Nike, McDonalds, Alibaba

1:45 PM
La réalité augmentée et virtuelle “utile”

Ikea, Amazon, mais aussi La Redoute… De plus en plus de retailers ont lancé des applications de réalité augmentée pour permettre aux utilisateurs de visualiser ce que donne un meuble dans leur intérieur. Grâce aux avancées technologiques apportées par Apple et Google (de nombreuses applications mobiles reposent sur l’ARkit, la plate-forme de réalité augmentée d’Apple), ces solutions deviennent à la fois pratiques d’utilisation et pertinentes. Côté réalité virtuelle, si de nombreuses initiatives dans le retail relèvent encore du simple effet Wahou, d’autres apportent une réelle valeur ajoutée. C’est le cas de l’expérience en VR mise au point par Décathlon pour permettre à ses clients d’accéder à une plus grande gamme de tentes dans un espace restreint. Ces quelques bons exemples devraient montrer la voie pour l’année à venir.

3:00 PM
La disruption totale 

La disruption dans tous les secteurs.
La guerre pour la grane consommation de masse.
De nouveaux acteurs émergent rapidement.

3:00 PM
Le commerce conversationnel

Celui qui contrôle l’interface, va contrôler le commerce
Google Assistant & Maps.
La maison connectée, la voiture autonome.
Assistants virtuels vocaux : Alexa, Hey Google, Siri (Deejo).
Amazon Dash Replenishment.

3:00 PM
Dérives & enjeux

 

Eco-responsabilité, RSE.
Uberisation.
Sécurité, espionnage, cloud act.
Violation de la vie privée & RGPD.
Démantèlement des GAFA ?
AWS, MS Azure, Google Cloud, Gaia-X le cloud européen
Contrefaçons
L’emploi, productivité et robotisation. Ex : Amazon

3:00 PM
Demain ? 

Pourquoi l’intelligence artificielle révolutionne l’expérience utilisateur ?
L’hyper-personnalisation grâce à l’IA : le recours aux algorithmes d’apprentissage automatique va se généraliser dans le retail. Les algorithmes d’intelligence artificielle et notamment de deep learning vont permettre aux retailers de mieux connaître leurs clients et donc de leur proposer les offres les plus pertinentes possibles, tant au niveau du message, que du produit.
Chatbots, IoT, IA, VR, blockchain, machine learning.
Réalité augmentée.
Vers la disparition du clavier, l’homme augmenté.
Compétences horizontales et verticales.
Fragmentation et spécialisation.
Cartographie des métiers du digital.
Challengez les prestataires et les équipes internes !
Livestream Shopping : « See now, buy now »
Le placement de produits. Ex : AmazonBingeShopping
La gamification (Alibaba « Catch the cat »)

Thèmes

La migation du système d'information dans le cloud.
L'avènement des marketplaces B2B, B2C, C2C.
DTC & DNVB, la verticalisation du commerce, de nouveaux business models.
L'avènement du smartphone, des applications et des réseaux sociaux.
Le nouveau cadre réglementaire de 2021 redistribuerA t-IL les cartes?
La fragmentationdes leviers d'acquition & des compétences
Vous êtes intéressé(e) par une intervention?
Sociologie du consommateur : générations B, X, Y, Z.
Les pays émergents, le contexte macro-économique mondial
Les nouveaux systèmes de paiement, ewallet, psp et neo-banques.
GAFAM, BATX, Anti-trust. La concentration des acteurs: lA EST disruption totale.
Enjeux et futur du e-commerce & du retail.

Neswletter

Soyez informé de mes nouveaux articles.

Manifesto: Votre avenir numérique est-il entre de bonnes mains?

Seuls face à leurs responsabilités, les décideurs manquent de temps. Leur veille est toujours insuffisante. Ils savent que leurs prestataires externes ne lui apporteront pas de solution qui les desservent. L’environnement concurrentiel est féroce. Ils doivent être libérés des inerties externes et internes. Parce que leur job, c’est de développer l’entreprise, de payer les salaires et les factures. Je sais ce que c’est, je l’ai fait pendant 20 ans. Je leur apporte une expérience 360°, une vision des possibles, une veille pointue, une expertise horizontale avec un réseau d’expertises verticales.

«Vous ne serez jamais transformé. Vous serez toujours en transformation.»

Ted Schadler

VP, Forrester

Contact

Pin It on Pinterest

Share This