Google veut résoudre le chaînon manquant de la transformation digitale du commerce local.

Google souhaite résoudre l’ubiquité des inventaires des commerces de proximité avec les recherches géolocalisées des internautes et ainsi étendre la portée de Google Ads en résolvant l’attribution offline-to-online dans Google Analytics grâce au smartphone.

“Si vous ne pouvez pas battre Amazon, rejoignez-les” telle est la devise de la reddition du commerçant pragmatique. Google pourrait donner tort à ce paradigme en finalisant un écosystème pour les magasins de proximité pour qu’ils puissent dorénavant réellement exister dans le monde numérique, à un clic de leur client.

Lire la suite

Wish, le parfait indicateur de la dérégulation du commerce mondial

Wish est l’exemple parfait de l’acteur majeur du e-commerce qui n’attend pas pour profiter des failles d’un système macro-économique mondial dérégulé et attardé aux dépends de qui que ce soit et au profit des plus malins. Jusqu’à présent, ce type d’acteur n’avait pas un coup d’avance, mais dix ans. Wish doit maintenant faire face à des vents contraires. Avec les changements réglementaires à venir, 2021 sera une année charnière, où des règles décennales seront remplacées par de nouvelles. Les cartes du commerce mondial pourraient être partiellement redistribuées pour beaucoup d’acteurs. Changez une seule carte dans une mauvaise main et le jeu change. Les jours des produits à 1€ et 1€ supplémentaire de frais de transport pourraient bientôt être comptés.

Lire la suite

Alibaba vs. les marketplaces européennes. La confrontation s’annonce féroce. Faits et chiffres depuis… 1 an.

Avec son poids écrasant et grandissant en Chine, 1er marché B2C mondial, l’ouverture d’AliExpress en France après la Russie, l’Espagne, l’Italie et la Turquie, l’ouverture prochaine de son immense entrepôt en Belgique directement alimenté par des trains qui arrivent de Chine tous les 3 jours, son rachat de Kaola pour occuper plus de 50% de PDM en Chine sur le secteur du luxe, ses partenariats avec L’UEFA pour faire connaître AliPay, avec El Cortes, n°1 des grands magasins en Europe, avec Richemont, n°2 mondial du luxe qui rejoint Tmall…

Il ne se passe pas un mois sans que le géant chinois ne fasse parler de lui. A juste titre : avec $10,18 milliards, son bénéfice net au 3ème trimestre est 5 fois celui d’Amazon. Avec $38,4 milliards, il bat son record de ventes en une journée pour le Single Day, $1 milliard en 78 secondes…

Lire la suite

Shopify pourrait bientôt concurrencer Amazon. Faits & chiffres en 2019.

Je publie cet article sur un sujet que je suis attentivement : la migration du SI dans le cloud, les briques logicielles SaaS, et plus spécifiquement pour le e-commerce et le retail. J’ai sorti un B2C pureplayer sur Shopify cet été. Bluffant sous tous les aspects : coûts réduits, facilité et rapidité de déploiement, disparition d’intermédiaires (web agency, hébergeur, infogérance, tma), support réactif et efficace, périmètre fonctionnel couvert par les applis, drastique diminution du stress… Un petit tour dans le code pour enlever la mention “propulsé par Shopify”, car comme le dit Tobi Lütke, fondateur et CEO : “nous avons construit une marque derrière les marques des autres.”

Shopify, serait-il l’anti-Amazon pour les PME ? Shopify se veut être un facilitateur de business quand Amazon est clairement un phagocyte. Le succès du canadien pourrait-il faire de l’ombre au géant américain?

Lire la suite

Les colis chinois de moins de 2 kg ont des tarifs préférentiels. Ca va changer. Merci Trump ! Où est l’UE?

S’il coûte moins cher d’envoyer un colis identique de Pékin à Brest que de Roubaix à Tourcoing, c’est parce que vous payez sans le savoir une partie des frais de transport. Si vous ne saviez pas pourquoi les colis en provenance de Chine ont des tarifs si avantageux, vous le découvrirez en lisant cet article.

Les accords de l’Union Postale Universelle, à l’origine des frais de transport préférentiels accordés aux Chinois viennent d’être remis en cause par l’administration Trump. Un classement de la Chine dans les pays sous-développés datant de 1969 autorisait une distorsion concurrentielle subventionnée par les contribuables ! Le changement annoncé de politique met le pouvoir entre les mains des pays importateurs comme les États-Unis et non plus de gros exportateurs comme la Chine, 2ème économie mondiale. Seul Trump avait jugé obsolète cet accord datant de 50 ans. Où est l’Union Européenne ?

Lire la suite

“Don’t buy this jacket”​. Le branding de Patagonia à travers son appel anti-consumériste pour le Black Friday 2011. Etude de cas.

Patagonia nous donne bien plus qu’une leçon de marketing d’engagement, mais une leçon de cohérence. Elle va à l’encontre des normes du monde des affaires et cela fonctionne. Elle se focalise sur l’environnement, non pas comme un moyen d’attirer l’attention des consommateurs, mais comme un engagement incontournable vis à vis d’elle-même et des autres. Elle n’a pas eu à changer de stratégie, elle est née comme ça. Peut-être n’a t-elle même jamais eu de stratégie mais qu’un but : changer le Monde. Patagonia nous pose une question : “Pourquoi votre marque existe-t-elle?”. C’est la motivation personnelle sous-jacente à la raison pour laquelle vous faites ce que vous faites. Ca ne s’invente pas, ça se vit. Etude d’une marque pas comme les autres.

Lire la suite

Hypocrisie et duplicité de Mounir Mahjoubi. Amazon a détruit beaucoup plus que 7900 emplois. Les marketplaces européennes aussi. Voici pourquoi.

Mr Mahjoubi, il est facile de prendre la posture de la vierge effarouchée devant les caméras des chaînes de télé et de s’auréoler d’une âme de Chevalier Bayard des PME françaises pour alerter la population des conséquences de leurs achats de produits chinois sur Amazon et de votre dévouement à servir la cause commune. Votre analyse est complément partielle, injuste et démagogique, bien en-dessous de la réalité des conséquences des discriminations fiscales et des distorsions concurrentielles que TOUS les acteurs du e-commerce connaissent. Vous aussi, Mr Mahjoubi. Et voici pourquoi.

Lire la suite

Nike quitte Amazon : les marques fortes n’ont pas besoin d’Amazon. Jurisprudence annonciatrice d’une ambition hégémonique qu’Amazon n’atteindra pas.

Les efforts continus de Nike pour verticaliser son business et augmenter les ventes directes aux consommateurs ont mis fin à son partenariat avec Amazon: Nike, l’une des marques les plus recherchées sur Amazon, cesse de vendre ses produits directement sur la marketplace. La marque à la virgule n’a pas besoin d’Amazon autant qu’Amazon a besoin d’elle. Les marques ne sont-elles pas les mieux armées pour offrir la meilleure expérience client ? L’ADN phagocyteur de l’ogre Amazon ne le mènera t-il pas au déclin de son activité retail ?

Lire la suite

Et si Nike était en train de devenir une DNVB ?

Nike / SportsDirect : pourquoi un retailer à +4 milliards € de CA perd t-il une marque incontournable ? Un cas qui fera date et qui pose la question de la pérennité du business model des revendeurs de marques de toutes tailles, pure players et click & mortars, dans tous les secteurs du retail. Un cas qui doit donner des sueurs froides chez Foot Locker, mais aussi à beaucoup d’autres. Ou… comment Nike reproduit un business model DTC à son échelle.

Lire la suite

Veille réglementaire et stratégique appliquée au e-commerce

Vendeurs en ligne, pour comprendre l’impact des changements annoncés sur votre business, le contexte et le potentiel futur du ecommerce, pour avoir des réponses aux questions que vous vous posez et à celles que vous ne vous posez pas, pour décider en connaissance de cause, adhérez pendant 1 an à cette veille réglementaire et stratégique appliquée au ecommerce.

Lire la suite
Chargement

Pin It on Pinterest

Share This