Chaque magasin va devenir un mini-entrepôt logistique, capable de livrer en circuit court ou circuit long

1 juin 2020
J’accompagne, forme et conseille différents acteurs de l’écosystème (retailers, e-commerçants, grossistes, fabricants, marques) pour les aider à tirer leur épingle du jeu dans un environnement complexe et concurrentiel.
J’aide les décideurs B2B/B2C à faire de bons choix en matière de technologies, de prestataires, d’acquisition puis les accompagne à long terme dans le déploiement des stratégies ecommerce & retail sur leur site web, en marketplaces, en point de vente et sur tous les canaux existants.
Julien Fontaine

entrepreneur e-commerce & consultant freelance au service de la transformation digitale de votre business.

A mesure que les commerçant adopteront des logiciels de point de vente intelligents (Smart POS), Google résoudra la recherche géolocalisée de produits spécifiques pour permettre aux commerces de proximité d’activer le levier le plus important de leur transformation digitale en affichant leur inventaire en temps réel sur la première page de résultats, à un clic de leur client.

  • 83% des acheteurs américains qui ont visité un magasin ont déclaré avoir utilisé la recherche en ligne avant de se rendre dans un magasin.
  • 84% du commerce de détail se fait toujours dans le monde réel.
  • En 2040, 95% des achats seront facilités par le digital. (Nasdaq)
  • La population mondiale devrait atteindre 8,5 milliards d’individus en 2030, dont 60% vivront dans les villes.
  • La recherche locale. Chiffres clés.

Les magasins de proximité resteront un lieu où vous achèterez physiquement, mais aussi où vous achèterez numériquement par le biais de services tels que le click-and-collect ou l’expédition ship-from-store, que le commerçant ait fait la vente lui-même ou qu’un autre l’ait faite pour lui dans sa propre zone de chalandise numérique, en relayant son offre sur ses réseaux sociaux (social commerce) ou sur son site de vente directe au consommateur (DTC) en en assumant la responsabilité juridique (dropshipping).

L’utilisation croissante des applications mobile d’assistance à la navigation (Google Maps, Waze, Alexa Auto) et au fur et  à mesure que les utilisateurs s’habitueront à utiliser les commandes vocales et valider les transactions par authentification biométrique, 

Les Américains passent en moyenne 50 minutes au volant chaque jour et les consommateurs au volant représentent une opportunité commerciale de $230 milliards par an aux États-Unis. Les américains sont de plus en plus habituée à utiliser les commandes vocales pour arbitrer ces transactions et les interfaces Android Auto utilisent Google Maps par défaut.

Pour accélérer les délais de livraison, les détaillants qui disposent d’un réseau de distribution s’orientent déjà vers une approche omnicanale (BOPIS) qui leur permet d’utiliser leurs capacités hors ligne comme un avantage stratégique en ligne. Les pure players peuvent exploiter les ressources du click & collect en point relais.

(Walmart qui a relevé le défi de la croissance de la demande pendant la crise du Covid-19 en multipliant les possibilités de livraison)

A court terme, offrir de nouveaux services, plus personnalisés comme le conseil via prise de rendez-vous ou la livraison à domicile depuis le point de vente (deliver.ee, tous facteurs…) ou bien encore la mise en place de service de type drive/commande prête à emporter seront des incontournables.

A plus long terme, chaque point de vente va devenir un mini-entrepôt logistique, capable de livrer en circuit court ou circuit long.


L’avènement du click-and-collect pendant la crise du coronavirus

Beaucoup de ces commandes ont été achetées en ligne pour être retirées en magasin, car les commandes BOPIS ont augmenté de 208% du 1er au 20 avril par rapport à la même période de l’année précédente. Le service est un gagnant-gagnant pour les détaillants et les consommateurs, car les acheteurs peuvent obtenir des articles rapidement et en personne, et ne montrent aucun signe de ralentissement.

Les détaillants qui ont des capacités d’achat en ligne et de collecte en magasin les utilisent pour inciter les consommateurs à venir dans leurs magasins. Ils peuvent maintenir l’engagement avec leur marque et offrir à leurs clients une expérience que même l’expédition en un jour ne peut pas reproduire“, selon Taylor Schreiner, directeur d’Adobe Digital Insights

Une catégorie de marchandises que de nombreux analystes ont étudiée est l’habillement, car il contribue à une grande partie des dépenses de détail. Un sur quatre des 1000 meilleurs détaillants basés en Amérique du Nord vendent en ligne des vêtements ou des accessoires. Digital Commerce 360 ​​estime que 34,4% des ventes totales de vêtements aux États-Unis en 2018 étaient en ligne. En 2018, les ventes de vêtements ont atteint plus de $112 milliards, soit une augmentation de 18,5% d’une année sur l’autre.

Au cours de la pandémie de coronavirus, les ventes de vêtements en ligne ont augmenté de 34% d’une année sur l’autre du 12 mars au 11 avril par rapport au 1er et 12 mars, selon Adobe Analytics, les ventes de pyjama ayant augmenté de 143%, les ventes de pantalons de 13% et les vestes de 33%.

Les prix des vêtements ont chuté de 9% en avril, ce qui représente la plus forte baisse mensuelle de la catégorie au cours des cinq dernières années, selon Adobe. “Les acheteurs qui déplacent leurs paniers vers des types d’articles moins chers comme les pyjamas, combinés à des détaillants offrant des remises pour déplacer les stocks hors des vitrines fermées temporairement, entraînent une baisse des prix moyens des vêtements alors que les achats de vêtements en ligne augmentent“, explique Schreiner.


A lire : Le futur de la livraison du dernier kilomètre, Vers l’atomisation des entrepôts au plus proche du client, Target économise 8400 aller-retours à la Lune en 1 mois avec le Ship-from-Store, Alibaba vs. les marketplaces européennes. La confrontation s’annonce féroce. Faits et chiffres depuis… 1 an.

#

Précédent

$

Suivant

Webinar

Digitalisation du commerce & perspectives. 2021, avant et après.

Comprendre la 4ème révolution industrielle à l’aube de la 5G.
Challengez votre vision, vos choix technologiques, votre stratégie commerciale et d’acquisition en ligne.

Affinez votre stratégie, enrichissez votre vision du e-commerce B2B/B2C/DTC, du retail, de produits ou de services, dans un contexte technologique, comportemental, marketing, réglementaire et macro-économique complexe… et encore en devenir.

Un webinar agrémenté de nombreuses études de cas.

Vendredi 09:00 – 12:00
Central European Time
30€ TTC
J’accompagne, forme et conseille différents acteurs de l’écosystème (retailers, e-commerçants, grossistes, fabricants, marques) pour les aider à tirer leur épingle du jeu dans un environnement complexe et concurrentiel.
J’aide les décideurs à faire de bons choix en matière de technologies, de business model, de constitution de réseau de distribution et d’approvisionnement, d’acquisition client en ligne puis les accompagne à long terme dans le déploiement des stratégies et la bonne application opérationnelle.
Julien Fontaine

Entrepreneur e-commerce B2B B2C DTC, consultant freelance.

Envoyez moi un email

Réservez 1h de consulting (100€)

Pin It on Pinterest

Share This