Amazon Business va bientôt devenir le plus gros distributeur B2B aux USA.

20 mai 2020
Amazon Business va bientôt devenir le plus gros distributeur B2B aux USA.
J’accompagne, forme et conseille différents acteurs de l’écosystème (retailers, e-commerçants, grossistes, fabricants, marques) pour les aider à tirer leur épingle du jeu dans un environnement complexe et concurrentiel.
J’aide les décideurs B2B/B2C à faire de bons choix en matière de technologies, de prestataires, d’acquisition puis les accompagne à long terme dans le déploiement des stratégies ecommerce & retail sur leur site web, en marketplaces, en point de vente et sur tous les canaux existants.
Julien Fontaine

entrepreneur e-commerce & consultant freelance au service de la transformation digitale de votre business.

À mesure que les activités de e-commerce d’Amazon arrivent à maturité, la prochaine disruption majeure du géant de Seattle pourrait provenir des ventes interentreprises. Amazon Business, à peine lancé en 2015, est en passe de devenir la place de marché B2B dominante aux États-Unis fait et déjà parti des plus gros distributeurs B2B américains. Amazon lui-même en a dit très peu à ce sujet et il n’y a pas beaucoup de données publiques pour suivre sa croissance. En voici quelques unes.

MDM a estimé que le taux de croissance annuel d’Amazon Business de 115% sur trois ans était plus rapide que ses activités de vente au détail, à 28%, et Amazon Web Services (AWS), à 48%. Les données d’Applico suggèrent qu’Amazon Business atteint déjà environ $15 milliards de ventes en 2019. En gardant un taux de croissance similaire, les projections calculent qu’Amazon Business atteindra $75 milliards de ventes (GMV) d’ici 2023 et deviendrait le 4ème plus grand distributeur B2B aux États-Unis.

Pour Bank of America, Amazon Business pourrait conquérir 10% du marché B2B américain et 5% du marché B2B international d’ici 2021. Avec cette part de marché, l’unité B2B générerait entre $125 et $245 milliards de GMV. Amazon Business deviendrait le plus grand distributeur B2B aux États-Unis (CNBC).

Alors qu’il aura fallu sept ans pour que le marché B2C d’Amazon passe de 1 à 10 milliards de dollars, Amazon Business réalise la même performance en trois ans, pendant que les grands opérateurs historiques du B2B tentent encore d’adapter leurs entreprises à la digitalisation des échanges commerciaux. Amazon Web Services (lancé en 2006) n’a pas atteint 10 milliards de dollars de revenus jusqu’en 2016.

Bien sûr, cette comparaison n’est pas tout à fait juste. À ses débuts, le marché B2C d’Amazon changeait la façon dont les gens achetaient et vendaient en ligne, et Amazon n’était pas encore un nom familier. Amazon Business avait une longueur d’avance. Au moment de son lancement en 2015, la société était parmi les plus grandes au monde, une marque connue et une marque de confiance, et elle avait déjà mis en place une formidable infrastructure logistique qui pouvait rivaliser même avec les plus grands distributeurs B2B.

C’est exactement pourquoi les distributeurs B2B doivent s’inquiéter d’Amazon Business.


Etat des lieux

Les places de marché en ligne ont joué un rôle central dans l’économie moderne, comme en témoigne la montée en puissance de sociétés de plusieurs milliards de dollars telles que AirBnb, Amazon, Deliveroo, Ebay ou Uber. De nos jours, il semble qu’il existe un marché pour répondre à presque tous les besoins. Bien que cela puisse être le cas pour les consommateurs, la réalité est qu’une grande partie de l’innovation du côté B2C commence à peine à pénétrer dans le monde du B2B.

Tout comme dans le commerce électronique B2C, Alibaba et Amazon se disputent le leadership mondial du B2B en ligne. Les deux sociétés font des progrès significatifs, Amazon Business atteignant un chiffre à 11 chiffres dans les ventes annualisées et Alibaba réussissant à rassembler plus de 10 millions d’acheteurs B2B dans près de 200 pays. Les deux sociétés continuent également de se développer à l’international, ajoutant de nouveaux pays en 2019.

Compte tenu de la nature souvent complexe de l’approvisionnement B2B, en particulier pour les administrations, les obstacles au commerce électronique B2B réussi sont plus nombreux que dans le B2C. Il a beaucoup plus d’obstacles à l’adoption étant donné les processus d’approvisionnement complexes (et souvent hors ligne).

Amazon Business propose tout ce que la société offre à tous ses clients non professionnels (B2C), ainsi que des produits exclusifs et des services supplémentaires spécifiques au B2B, notamment une tarification dégressive par quantité, une expérience de navigation personnalisée, des comptes mono ou multi-utilisateurs, des achats guidés, une visibilité des dépenses, des achats exonérés de TVA, de la garantie de paiement et du support client Amazon Business, pour n’en nommer que quelques-uns.

Amazon Business dessert 55 entreprises du Fortune 100, plus de 50 des 100 plus grands hôpitaux, 40 des gouvernements locaux desservant les 100 plus grandes populations et 80% des 100 plus grands établissements d’enseignement.

Avec un volume brut de marchandises (GMV) de plus de $10 milliards en 2018 et une croissance plus rapide que les segments d’Amazon retail et d’Amazon Web Services, il continue de gagner des parts de marché tout en déclenchant des changements sismiques dans les modèles commerciaux dans le paysage des distributeurs industriels“, Mark Mahaney, RBC Capital Markets.


Le catalogue B2B d’Amazon Business

Amazon Business est déjà le plus grand distributeur B2B aux États-Unis par taille de catalogue de produits. Au total, il compte plus de 56 millions de produits répertoriés et environ 415.000 vendeurs, tandis que l’entité de commerce électronique du premier distributeur B2B historique indique qu’il en possède environ 3 millions. D’autres distributeurs industriels de premier plan sont encore plus en retard, avec des produits cotés comptant généralement par centaines de milliers. Amazon Business avec sa place de marché a au moins 10 fois plus de produits à offrir par rapport à sa concurrence traditionnelle de distribution B2B.

Les données collectées représentent le nombre de vendeurs et le nombre de produits que chaque vendeur répertorie par catégorie. Ces données aident à illustrer où Amazon Business voit plus ou moins de traction, plus ou moins de concentration de vendeurs et à quel point son catalogue est compétitif. L’examen de la croissance des vendeurs et des produits cotés est un indicateur indirect solide de la croissance d’Amazon Business et une indication des secteurs dans lesquels Amazon concentre ses efforts.

Alors, où Amazon Business est-il le plus fort?

La réponse est simple: fournitures de bureau et industrielles. Ensemble, les produits de ces catégories représentaient plus de 70% des produits répertoriés dans les catégories B2B.

Répartition des offres du catalogue d'Amazon Business.
Répartition des offres du catalogue d’Amazon Business.
  1. La verticale n°1 est la catégorie MRO (Maintenance, Réparation et Opérations) compte environ 174.000 vendeurs et plus de 18 millions de produits répertoriés. Le nombre de vendeurs MRO représente désormais 41,9% de tous les vendeurs sur Amazon Business.
  2. La 2ème plus grande verticale est l’automobile, qui compte environ 58.000 vendeurs et près de 16 millions de produits répertoriés.
  3. La 3ème catégorie en importance est celle des fournitures de bureau, avec un total de plus de 75 000 vendeurs avec plus de 13 millions de produits répertoriés.
  4. Les autres grands secteurs verticaux du B2B comprenaient les services alimentaires, avec plus de 3 millions de produits répertoriés, et les fournitures médicales, avec 2,9 millions de produits répertoriés.

Amazon Business lance Business Prime

En octobre 2018, Amazon Business a lancé des avantages Business Prime pour les entreprises aux États-Unis, au Canada, en Allemagne, au Royaume-Uni et au Japon.

Amazon Business Prime aide ses membres à visualiser les données de dépenses, à identifier les opportunités commerciales, à définir des politiques pour optimiser leur budget, augmenter la valeur de l’offre avec des fonctionnalités telles que la livraison plus rapide, la gestion des comptes multi-niveaux, l’analyse des dépenses et l’intégration avec les applications d’approvisionnement existantes.

Les principales fonctions d’Amazon Business :

  • Affichage des prix HT/TTC
  • Prix et remises sur quantité
  • Service de calcul de la TVA
  • Paiement sur facture à 30 jours avec garantie de paiement par Amazon en cas de défaut avec 15 jours de délai après la date d’échéance. Amazon gère l’évaluation des risques de crédit ainsi que les les modalités de facturation des transactions pour les vendeurs.
  • Accès à Amazon Prime et logistique FBA
  • les membres Business Prime aux États-Unis peuvent choisir la livraison gratuite le jour même ou la livraison gratuite un jour pour plus d’un million d’articles sur les commandes éligibles de plus de $35 dans plus de 8000 villes. Les membres ont également la possibilité de choisir la livraison groupée sur les commandes groupées éligibles pour recevoir leur commande en moins d’envois.
  • Frais d’inscription réduits en fonction du volume de vente
  • Meilleure visibilité avec la mention “vendeur Amazon Business”
  • Plusieurs d’outils d’analyse.
  • Optimisé par AWS QuickSight, Spend Visibility fournit des visualisations avancées des dépenses de l’entreprise dans des graphiques prêts à présenter, libérant ainsi le temps nécessaire pour télécharger et analyser les données et découvrir les tendances de dépenses.
  • Les achats guidés permettent aux administrateurs de compte Amazon Business d’identifier certains fournisseurs et produits comme préférés, ainsi que de définir des catégories de produits spécifiques comme restreintes, offrant aux acheteurs une meilleure compréhension des politiques ou recommandations de l’entreprise lors de leurs achats et aidant les entreprises à réduire les dépenses non autorisées, à améliorer la conformité et consolider les fournisseurs.
  • Beaucoup d’acheteurs B2B sur une seule plate forme
  • Toucher les clients professionnels et privés
  • Comptes multi-utilisateurs avec gestion des droits

Amazon Business Prime vient d’arriver en France

Lancé en février 2018 en France, Amazon Business propose son programme Prime dans l’Hexagone depuis novembre 2019.

Les clients Amazon Business ont accès à la livraison illimitée et gratuite en un jour ouvré pour les adhérents, ainsi qu’à la livraison gratuite le soir même à partir de 25 euros d’achat à Paris, Lyon, Lille, Aix-en-Provence et Marseille.

Le service apporte également des avantages sur la livraison express (entre 2 et 5 jours). “Prime est la fonctionnalité centrale d’Amazon, explique Amélie Véron, responsable d’Amazon Business FranceNous apportons donc notre cœur de métier aux clients business, à savoir la livraison et la visibilité, un dispositif pour simplifier la vie des acheteurs tout en réduisant leurs coûts“. Eligible sur l’ensemble des produits vendus et expédiés par Amazon, il inclut les fournitures de bureaux, produits MRO (maintenance, réparation et opération) mais aussi produits alimentaires. Si Amazon ne donne pas de chiffres précis, la société précise que des secteurs “comme la construction et la restauration sont caractérisés par une forte adoption car la disponibilité des produits y est essentielle. Mais Amazon Business Prime est pertinent “pour tous les secteurs“, assure la responsable. 

Les administrateurs du compte Amazon Business peuvent identifier les fournisseurs et articles favoris, restreindre l’accès à certaines catégories de produits ou encore définir des règles ou des recommandations d’achats. “Par exemple, une crèche pourra commander un produit dont elle a besoin au jour le jour si elle ne souhaite pas le stocker“, précise Amélie Véron. L’utilisation des fonctionnalités dépend de la taille de l’entreprise, en fonction par exemple du nombre de moyens de paiement utilisés“. Grands comptes et petites et moyennes entreprises sont visées, avec un abonnement annuel qui varie en fonction du nombre d’utilisateurs identifiés sur le compte.

La société, qui ajoute régulièrement de nouvelles fonctionnalités à son offre Business, précise qu’en France, “plus de 50% des entreprises du CAC 40 ont eu recours à Amazon Business pour gagner du temps et optimiser les coûts, tout en apportant davantage de transparence dans la gestion des achats non stratégiques“. Le nombre d’utilisateurs, sur le marché français comme sur les autres marchés, n’est pas communiqué. (Usine Digitale, Nov. 2019).


Le plus grand potentiel de croissance d’Amazon

Amazon a parcouru un long chemin en très peu de temps dans le commerce électronique B2B. Depuis qu’Amazon a lancé Amazon Supply en 2012 et l’a remplacé par Amazon Business en 2015, Amazon Business est désormais présent dans neuf pays, dont les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Inde, le Japon, la France, l’Italie et l’Espagne et le Canada.

Avec Amazon Supply, Amazon lui-même était le seul vendeur officiel. Avec Amazon Business, il a ouvert le marché B2B à des vendeurs tiers. En 2018, le géant de la technologie a annoncé qu’il avait atteint plus de $10 milliards de ventes, le plaçant dans le top 20 des distributeurs B2B aux États-Unis, un exploit qu’il a accompli en trois ans. 50% de toutes les ventes provenaient de vendeurs tiers qui vendent leurs produits sur le marché.

Les données d’Applico suggèrent qu’Amazon Business atteint déjà environ $15 milliards de ventes en 2019. En gardant un taux de croissance similaire, les projections suggèrent qu’Amazon Business atteindra $75 milliards de ventes (GMV) d’ici 2023.

RBC Capital Markets prévoit que dès 2023, Amazon Business pourrait représenter environ 0,5% ($52,4 milliards de GMV) du total du marché B2B estimé alors à $1.800 milliards aux États-Unis. La projection pour 2023 pourrait même être sous-évalué. Digital Commerce 360 évalue le marché B2B d’Amazon à $100 milliards de dollars de GMV en 2023.

Plus important encore, Amazon gère également Amazon Business de manière très rentable, le bénéfice d’exploitation annuel devant passer de $600 millions en 2018 à $3 milliards en 2023 selon RBC.

Amazon Business a progressé à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 115% sur 3 ans entre 2015 et 2018 et la société fait face à un marché très vaste, sous-pénétré, fragmenté et inefficace. Amazon dispose de la plate-forme technologique, des prouesses logistiques, de la sélection et d’un vaste réseau de vendeurs et d’acheteurs qui, selon nous, permettront à la société de développer son secteur d’activité plus rapidement que le segment de vente au détail dans un avenir prévisible.“, Mark Mahaney, RBC Capital Markets.

Bank of America calcule qu’il existe un marché adressable total pour le commerce électronique B2B de $1.400 milliards d’ici 2021, ce qui représente près du double du marché estimé à $761 milliards de l’entreprise pour le e-commerce B2C grand public. Le potentiel de marché pour Amazon Business représente environ le double du potentiel de son activité principale de vente au détail.

Pour Bank of America, Amazon Business pourrait conquérir 10% du marché B2B américain et 5% du marché B2B international d’ici 2021. Avec cette part de marché, l’unité B2B générerait entre $125 et $245 milliards de GMV pour Amazon (CNBC).

Les leaders du B2B américain
Les leaders du B2B américain en 2018, GMV en milliards USD

Selon Fostec, le marché B2B en ligne aura atteint un volume de 6.700 milliards USD d’ici 2020. À l’heure actuelle, le marché B2B en ligne sera plus du double de la taille du marché B2C en ligne (3.200 milliards USD en 2020). Cependant, ce n’est pas seulement le volume du marché qui est très attractif, mais aussi la dynamique de croissance attendue. Par rapport à une part en ligne d’environ 12 à 15% sur le marché B2C, la part en ligne sur le marché B2B n’est actuellement que d’environ 2 à 3%. Cela promet un changement de canal dynamique et persistant hors ligne vers en ligne, représentant ainsi le premier composant d’un «BIG SHIFT» dans le domaine B2B.

Alors que les plateformes continuent d’attirer davantage d’entreprises B2B, leur GMV devrait augmenter jusqu’en 2024,. En conséquence, les places de marché B2B E-Commerce devraient augmenter leur part de marché d’un facteur quatre entre 2018 et 2024.” (ResearchAndMarkets.com)

Les places de marché du commerce électronique B2B devraient représenter près d’un tiers du chiffre d’affaires mondial en ligne B2B d’ici 2024, soit quatre fois plus qu’en 2018.” (Ystats)


Comprendre la menace pour les distributeurs B2B


Les risques ne feront que s’aggraver

Alors qu’Amazon a spécifiquement et publiquement mis l’accent sur les distributeurs de fournitures industrielles, les distributeurs dans les industries connexes telles que les matériaux de construction, les métaux, les produits chimiques, l’alimentation électrique, l’électronique, les pièces automobiles et les fournitures médicales devraient tous être inquiets.

Répartition des offres du catalogue d'Amazon Business et croissance du nombre de vendeurs en 2018.

Aujourd’hui, Amazon est dans l’esprit de presque tous les distributeurs B2B de tous les secteurs de tous les pays occidentaux. En effet, le marché B2B d’Amazon vend à peu près tous les produits. Pourtant, de nombreux distributeurs B2B n’ont pas trouvé la meilleure stratégie pour riposter, et l’inaction pourrait être catastrophique à court terme.

Les distributeurs B2B ne peuvent pas se permettre de répéter les mêmes erreurs que beaucoup de détaillants B2C ont fait il y a quelques années, en ne jouant que la défense, en lançant des sites de commerce électronique et en n’attirant pas de vendeurs tiers dans leur réseau. Certains ont déjà fait faillite. Best Buy a perdu 40% de sa capitalisation boursière par rapport à il y a dix ans.

Les risques ne feront que s’aggraver pour les distributeurs alors qu’Amazon pénètre plus profondément dans le secteur B2B partout où elle existe.

Les prix personnalisés des distributeurs traditionnels sur les gros contrats ne constitueront probablement pas un avantage inimitable pour longtemps. Amazon Business a déjà identifié la tarification personnalisée comme un facteur clé du succès et exercera en fin de compte une pression sur les marges et les prix sur ces gros contrats, tout comme pour les commandes plus petites et les achats au comptant aujourd’hui.

Amazon Business a déjà réussi un exploit impressionnant dans une industrie très fragmentée, sans oublier qu’Amazon doit surmonter le défi que de nombreux secteurs verticaux du B2B qui continuent de fonctionner avec des ventes hors ligne importantes.


Que peuvent faire les distributeurs B2B?

La domination sans partage d’Amazon Business sur le B2B occidental n’est pas inéluctable.

Les projections reposent sur un environnement concurrentiel restant plus ou moins le même. Il n’y a actuellement pas de véritables challengers B2B internationaux multi-verticales à part Alibaba qui accélère son implantation en Europe. Les places de marché B2B à une seule verticale (ManoMano vient de lever 125 millions d’euros pour accélérer son développement sur un marché européen du bricolage et du jardinage estimé à 400 milliards d’euros, à parts égales entre le B2C et le B2B) ont les ressources et les connexions pour vraiment défier Amazon. De plus, elles se multiplient dans tous les secteurs: logistique, industrie lourde et fabrication, agriculture, machinerie. Parmi les européens, seuls le français CDicount Pro et l’allemand Mercateo manifestent des ambitions crossborder et multi-verticales.

La croissance d’Amazon Business ne reste donc incontestée et des distributeurs B2B traditionnels créent ou achètent leurs propres places de marché B2B.


Amazon Business n’occupe pas encore tout l’espace

Le nouveau marché électronique du B2B peut mieux se positionner en étudiant attentivement le marché d’Amazon pour les tendances de sa croissance, les lacunes de son offre et les secteurs dans lesquels il a du mal à gagner du terrain. Bien que le marché B2B d’Amazon dispose d’un large catalogue, il ne vend pas tous les produits aussi bien.

Le rapport d’Amazon Business Teardown récemment publié par Applico contient 21 mois de données sur le vendeur dans 9 catégories de produits: industriel, automobile, quincaillerie, éclairage, outils, manutention, matières premières, entretien et sécurité. Il révèle des informations cruciales sur les forces et les vulnérabilités d’Amazon Business.

Une vue des données des vendeurs B2B d’Amazon offre un aperçu particulièrement utile pour les distributeurs et les grossistes B2B qui cherchent des stratégies exploitables pour rivaliser à l’ère d’Amazon. Elle révèle les tendances suivantes:

  • Les 5 plus grandes catégories de produits sont l’industrie, l’automobile, les outils, la quincaillerie et l’éclairage. Ce sont des articles largement légers et faciles à expédier.
  • L’industrie, la plus grande catégorie avec 57 580 vendeurs, est également la deuxième croissance la plus rapide avec une croissance de 30,4%.
  • Les produits d’entretien est la catégorie à la croissance la plus rapide avec une croissance de 39,3%, même si elle est la deuxième plus petite avec 11 250 vendeurs.
  • Les matières premières et la manutention sont les deux plus petites catégories, mais elles gagnent du terrain avec une croissance de 27% en 2018.

Les données suggèrent qu’Amazon Business se développe de manière agressive dans plusieurs catégories, mais il est également en difficulté avec certaines industries, notamment celles qui ont de nombreux produits plus volumineux et plus difficiles à expédier ou qui nécessitent une intégration importante entre le distributeur et le fabricant.

Les marketplaces sont les catalyseurs du succès du e-commerce depuis 20 ans. Mais maintenant, le moment est venu pour les distributeurs B2B d’embrasser la plateformisation des échanges économiques.


Les petits et moyens distributeurs B2B

Pour les petits et moyens distributeurs B2B, faire face à Amazon Business peut s’appuyer sur la célèbre maxime « Si vous ne pouvez pas les battre, rejoignez-les ». Cependant, les vendeurs dans cette position devraient rejoindre autant de places de marché B2B que possible, y compris celles appartenant à des entreprises rivales.

Pourquoi? Les places de marchés d’Amazon ont deux clients: les acheteurs et les vendeurs. Amazon est déjà en concurrence avec d’autres distributeurs pour acquérir et fidéliser les acheteurs.

Cependant, Amazon Business n’est pas encore en concurrence avec de nombreux autres places de marché pour les meilleurs vendeurs. C’est d’autant plus vrai pour sa marketplace B2B que B2C.

Ainsi, plus les places de marché B2B se multiplient, plus Amazon sera obligé de rivaliser sur les frais et les services complémentaires pour conserver les meilleurs vendeurs et donc le meilleur catalogue.


Les grands distributeurs établis

Pour les grands distributeurs B2B, la meilleure façon d’exister face à Amazon est de créer une place de marché concurrente.

Pour eux, la vente sur Amazon Business est un gros risque. Ils mettraient leur relation client et leurs données à Amazon. À court terme, il y a une augmentation des ventes à la clé, mais à long terme, l’accès à ces données peut être un avantage majeur concédé à Amazon. La guerre de l’information est déjà bien connue, le risque est trop grand pour être ignoré.

Les grands distributeurs B2B qui ont de grosses parts de marché offline dans différents secteurs verticaux, l’infrastructure et les ressources pour investir doivent investir dans une place de marché concurrentielle, mais pas nécessairement en construisant leur propre marketplace.

Ils peuvent se regrouper pour créer une. Cela garantirait qu’elle ait dès le départ un solide catalogue de produits dans différents secteurs verticaux, avec une bonne couverture brick & mortar régionale et dispose de suffisamment de ressources pour traverser la phase de démarrage.

En B2B, la transformation du commerce électronique n’en est encore qu’à ses débuts. La construction d’une place de marché est encore possible dans de nombreuses industries.

Avec son ampleur et ses ressources, Amazon Business réussira certainement en tant que marché B2B généraliste. Cela signifierait qu’Amazon détiendra une partie substantielle de nombreuses industries de distribution B2B.

Les distributeurs traditionnels peuvent s’adapter en tirant parti de leurs relations d’approvisionnement et de leur infrastructure logistique existantes pour devenir un concurrent sérieux face à Amazon.

Les grands distributeurs établis sont bien placés pour tirer parti de cette opportunité. Les titulaires de ces secteurs B2B ont des avantages considérables pour réussir un marché par rapport aux startups ou aux entreprises technologiques extérieures.

Compte tenu de la taille et de la fragmentation importante de ces secteurs, il existe également d’énormes opportunités pour que des marchés spécifiques émergent avant qu’il ne soit trop tard.


Dernières réflexions

Amazon Business est déjà une force dominante en B2B. Cependant, son impact n’est pas réparti également. Des catégories à croissance rapide comme les fournitures médicales et les services alimentaires devraient connaître une explosion d’offres au cours des prochains mois, en particulier compte tenu de l’impact du coronavirus.

La mauvaise nouvelle est que l’impact d’Amazon sur votre entreprise devrait augmenter considérablement dans les années à venir. Maintenant qu’Amazon est fortement implanté sur bon nombre de ces marchés, vous pouvez vous attendre à ce qu’il commence à concurrencer davantage les distributeurs traditionnels au cours des prochaines années

La bonne nouvelle est que malgré cette croissance impressionnante, les distributeurs traditionnels ont encore le temps de s’adapter au marché avec Amazon Business en vis-à-vis et de prospérer à leurs propres conditions.

Il reste encore une opportunité pour les distributeurs B2B titulaires de répondre avec succès à cette menace en intégrant le modèle de place de marché dans leurs secteurs verticaux spécifiques et pourquoi pas en les combinant sur une plateforme généraliste en regroupant les forces de plusieurs industries. Cependant, avec Amazon Business se développant rapidement dans de nouvelles catégories, cette opportunité peut ne pas durer longtemps.

C’est ce concurrent à Amazon Business que CDiscount Pro voudrait devenir, mais à l’heure de la libre-circulation des marchandises dans l’espace européen, peut-on s’attendre à ce la société bordelaise soit capable de conquérir des parts de marché dans le crossborder B2B intra-communautaire plus significativement qu’elle ne réussit à le faire dans le B2C: 95% de ses ventes B2C sont faites en France? L’allemand Mercateo est peut-être mieux placé… loin derrière Alibaba qui sera le disrupteur majeur du ecommerce B2C et B2B en Europe à court terme.


Sources : Digital Commerce 360, MDM, CNBC, Applico, Gradiweb, Forbes, ChiefMarketer, CNBC, MDM, Usine Digitale, Uppler, Business Insider, Mirakl, touteleurope.eu, L’explosion du fret postal transfrontalier dans le Monde (focus sur l’Union Européenne). Xpann, Mapping the European B2B Marketplace Landscape, Fostec, Business-to-Business platforms: the race that Europe cannot afford to lose, cbcommerce, What is the famous B2B marketplace in Europe?, Lemonway




Copyright, Julien Fontaine – Tous droits réservés

#

Précédent

$

Suivant

Webinar

Digitalisation du commerce & perspectives. 2021, avant et après.

Comprendre la 4ème révolution industrielle à l’aube de la 5G.
Challengez votre vision, vos choix technologiques, votre stratégie commerciale et d’acquisition en ligne.

Affinez votre stratégie, enrichissez votre vision du e-commerce B2B/B2C/DTC, du retail, de produits ou de services, dans un contexte technologique, comportemental, marketing, réglementaire et macro-économique complexe… et encore en devenir.

Un webinar agrémenté de nombreuses études de cas.

Vendredi 09:00 – 12:00
Central European Time
30€ TTC
J’accompagne, forme et conseille différents acteurs de l’écosystème (retailers, e-commerçants, grossistes, fabricants, marques) pour les aider à tirer leur épingle du jeu dans un environnement complexe et concurrentiel.
J’aide les décideurs à faire de bons choix en matière de technologies, de business model, de constitution de réseau de distribution et d’approvisionnement, d’acquisition client en ligne puis les accompagne à long terme dans le déploiement des stratégies et la bonne application opérationnelle.
Julien Fontaine

Entrepreneur e-commerce B2B B2C DTC, consultant freelance.

Envoyez moi un email

Réservez 1h de consulting (100€)

Pin It on Pinterest

Share This