Les raisons pour lesquelles les produits Chinois ont les prix les plus bas

15 mai 2020
Tags: Chine
J’accompagne, forme et conseille différents acteurs de l’écosystème (retailers, e-commerçants, grossistes, fabricants, marques) pour les aider à tirer leur épingle du jeu dans un environnement complexe et concurrentiel.
J’aide les décideurs B2B/B2C à faire de bons choix en matière de technologies, de prestataires, d’acquisition puis les accompagne à long terme dans le déploiement des stratégies ecommerce & retail sur leur site web, en marketplaces, en point de vente et sur tous les canaux existants.
Julien Fontaine

entrepreneur e-commerce & consultant freelance au service de la transformation digitale de votre business.

Le PIB de la Chine ($13.407 milliards en 2018) a été multiplié par 40 en 38 ans. La part de l’économie chinoise est désormais de 15% du total mondial (mais aussi 15 % de la dette mondiale). Elle est devenue la 2è économie mondiale et pourrait dépasser les Etats-Unis vers 2030, selon une étude de PWC.
Son taux de croissance moyen a été de 11% par an. Affectée par la faiblesse de la demande intérieure et la guerre commerciale avec les Etats-Unis, elle se stabilise autour des 6 %, son plus bas niveau en près de 30 ans et incitant Pékin à prendre de nouvelles mesures de soutien. Les Echos
Les signes de faiblesse de l’économie chinoise (qui génère près du tiers de la croissance mondiale) soulèvent des inquiétudes pour l’économie mondiale et pèsent sur les profits. La Tribune
Depuis quelques années et plus spécifiquement depuis le débuts des tensions sino-américaines, elle se stabilise autour des 6 %.
En 2014, la Chine est devenue, selon les dernières estimations de la Banque Mondiale, le premier pays au monde pour le PIB à parité de pouvoir d’achat (PPA), passant devant l’Europe et les États-Unis, ce qui confirme bien le dépassement chinois à long terme.

11 chiffres impressionnants qui illustrent le boom chinois depuis 1980

  • Un PIB multiplié par 40 en 38 ans, 2è économie mondiale. PIB de $13.407 milliards, soit un taux de croissance moyen de 11% par an. La part de l’économie chinoise est désormais de 15% du total mondial.
  • Les Chinois ont vu leurs revenus et leur niveau de vie décoller en 40 ans. En 2016, la consommation des ménages ($4.412 milliards) était 90 fois plus importante qu’en 1980.
  • La Chine est devenue le premier exportateur mondial avec un volume de $2.491 milliards en 2017. Depuis 1980, la valeur des exportations a été multipliée par 119.
  • $168 milliards d’investissements étrangers en Chine en 2017. La Chine a investi $216 milliards à l’étranger en 2016. En France, elle a déjà investi dans les secteurs de l’hôtellerie (Louvre Hotels), du tourisme (Club Med) et du sport (AJ Auxerre…).
  • Plus d’abonnements à la téléphonie mobile que d’habitants : 104 pour 100 habitants en 2017.
  • Les inégalités ont explosé. En 1980, 6,4% de la richesse nationale était détenu par les 1% les plus aisés, tandis que 26,7% était détenu par les 50% les plus pauvres. En 2015, la part des 1% les plus aisés ressortait à 13,9%, contre 14,8% pour les 50% les plus pauvres.
  • La pollution est devenu un enjeu de santé national : le bond de l’économie chinoise s’est accompagné d’une multiplication par 5 des émissions de CO2 entre 1980 et 2014.
  • La Chine et l’Inde se disputent le titre de pays le plus peuplé du monde, avec une population de plus de 1,3 milliard d’habitants pour chacun des deux géants. En dépit de la politique de l’enfant unique instaurée en 1979 (et abandonnée en 2015), l’Empire du milieu a connu un bond démographique depuis 1980, quand sa population ne dépassait pas un milliard d’habitants.
  • Avec le développement du pays, les Chinois peuvent espérer vivre bien plus vieux qu’il y a 37 ans. Ils ont gagné 10 ans d’espérance de vie sur la période, puisqu’elle atteignait 76 ans en 2016, contre 66 ans en 1979… et ils sont mieux éduqués : la part de la population illettrée a été divisée par plus de 5 entre 1982 et 2010, passant de 22% à 4%. En parallèle, la part des Chinois titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur a décollé.

Source : Capital

L’expédition bon marché depuis la Chine a alimenté un boom du e-commerce.

Le faible coût d’expédition de petits colis de la Chine vers les pays occidentaux a permis aux petits vendeurs chinois d’atteindre facilement les consommateurs. Les ventes directes via eBay et le marché Amazon et autres marketplaces ont explosé. Les frais de port peu coûteux permettent aux marchands chinois d’offrir la livraison gratuite aux clients américains. Ce n’est pas rapide – le courrier international en provenance de Chine peut prendre deux semaines ou plus. Cependant, le prix bas est attrayant pour les acheteurs et les vendeurs.

Certains vendeurs chinois fournissent plusieurs produits à un prix très bas avec une livraison à l’étranger moins chère que le même colis livré et expédié sur le sol national et parfois même gratuite (38% à 45% du fret crossborder mondial est expédié depuis la Chine).

Les fournisseurs Chinois vendent fréquemment sur eBay, Amazon (47% des vendeurs sur Amazon France sont Chinois, mai 2019), Wish et d’autres canaux à des prix très abordables. Mais aussi de nombreux vendeurs occidentaux vendent directement sur leur site web ou en marketplace en faisant du dropshipping avec des produits en provenance de Chine.

Les marketplaces les placent en avant sur leur page d’acceuil et dans leur stratégie SEA Google Shopping.
Leur pagerank les placent aussi en avant dans leurs résultats SEO.

Comment cela a-t-il pu arriver? 

9 raisons pour lesquelles les produits Chinois ont les prix les plus bas :

1. Le coût du produit

Les produits chinois sont peu coûteux en raison de la production de masse et des faibles coûts de main-d’œuvre qui sont expédiés partout dans le monde. Dans le passé, la Chine a investi massivement dans la construction des infrastructures nécessaires telles que la production d’électricité, les ports, les autoroutes, etc. pour augmenter la productivité. De plus, ils ont rapidement modifié leurs procédures de lancement d’entreprises dans des zones économiques spécifiques qui ont attiré davantage d’énormes investissements étrangers directs en Chine. Ils se concentrent sur la production de masse, ce qui réduit considérablement leur coût global et permet de rendre les produits encore moins chers.

2. Infrastructure de classe mondiale

La Chine a déjà investi une énorme somme d’argent pour améliorer les routes, le réseau ferroviaire, les ports, etc., ce qui permet à l’industrie de déplacer facilement les matières premières et les produits bien fabriqués. Une infrastructure de classe mondiale réduit le temps et les coûts requis pour transporter des marchandises tout en améliorant la productivité. En outre, il existe également la pratique de la livraison en vrac et de la consolidation pour livrer de nombreux produits à la même destination. La petite boîte que vos clients ont reçue a partagé le même vol avec plusieurs autres produits transportés au même endroit.

3. Une main-d’œuvre productive

Le coût des salaires n’a cessé d’augmenter en Chine et est devenu aujourd’hui la deuxième plus grande économie du monde. Néanmoins, la productivité de la main-d’œuvre en Chine est considérablement plus élevée que dans n’importe quel autre endroit en raison de l’accent mis sur les programmes de développement des compétences. La productivité accrue et la structure des salaires plus faible sont les raisons pour lesquelles les produits chinois sont disponibles au prix le plus bas.

4. Processus d’ingénierie inverse

Les Chinois n’ont pas de restrictions aussi strictes sur les lois de propriété intellectuelle qui permettent finalement à l’industrie d’imiter n’importe quel produit produit ailleurs dans le monde. Il y a des cas où les fabricants chinois étudient les importations et déconstruisent les produits populaires de divers pays. Ensuite, ils imitent simplement la conception et fabriquent le produit en grandes quantités, ce qui a libéré l’industrie d’investir énormément dans la R&D.

5. Tirer parti de leur monnaie

La Chine est connue pour manipuler habilement leur valeur monétaire. En outre, le gouvernement chinois a refusé de signer un accord de l’OMC en raison d’obligations de transparence indésirables. Afin de maintenir la compétitivité de leurs produits à l’exportation, ils maintiennent intentionnellement leur monnaie faible face au dollar américain. Ainsi, le succès de l’industrie chinoise doit être attribué aux politiques bien planifiées de son gouvernement.

6. Accord entre les opérateurs postaux universels et China Post

En 2011, l’USPS a officiellement annoncé un nouveau service d’expédition et un accord avec eBay Chine et Hongkong Post, permettant aux colis en provenance de Chine et de Hong Kong de recevoir un service de courrier de première classe ainsi que des services de confirmation de suivi. Cette méthode d’expédition, ePacket, est une solution rapide et abordable, ce qui rend l’expédition de la Chine aux États-Unis beaucoup moins chère. Au cours des dernières années, l’expédition d’ePacket s’est développée et étendue à 35 autres pays.

Donc, ce sont quelques-unes des raisons qui permettent aux magasins de commerce électronique chinois d’expédier leurs produits à des tarifs bon marché.

Les tarifs du service postal américain augmentent continuellement, mais les vendeurs chinois peuvent toujours expédier leurs produits à des milliers de kilomètres au prix le plus bas. En tant que commerçant de commerce électronique, vous devez comprendre le programme USPS ePacket et comment il aide la Chine à expédier ses produits à des prix abordables dans le monde entier.

7. ePacket Program – La solution de dropshipping de commerce électronique

L’ePacket est une méthode d’expédition largement proposée par les détaillants en ligne en Chine et à Hong Kong. Cela leur permet d’offrir une option d’expédition plus rapide et rentable pour les petits colis. Si vous utilisez toujours AliExpress ou Oberlo pour expédier des produits à vos clients, vous devez envisager d’utiliser la livraison par ePacket pour bénéficier de plus d’avantages.

L’expédition avec ePacket a permis aux consommateurs de recevoir plus facilement leurs produits expédiés de Chine et de Hong Kong. Auparavant, la plupart des vendeurs préféraient China EMS, qui était la seule option abordable pour expédier des produits à l’étranger aux consommateurs. Cependant, il faudrait souvent un mois ou plus pour livrer l’achat. D’autres options plus rapides étaient trop chères, en particulier pour les produits petits et à bas prix. Avec l’expédition ePacket, vos clients reçoivent les produits dans un délai raisonnable. C’est également la solution la plus fiable pour les détaillants et les clients. Les autres méthodes d’expédition peuvent ne pas être aussi cohérentes, sauf si vous choisissez des options d’expédition plus coûteuses depuis la Chine.

Si vous cherchez le moyen le moins cher d’envoyer des colis aux États-Unis, ePacket est l’option la plus recommandée disponible. Aujourd’hui, il est devenu l’une des méthodes d’expédition les plus populaires en provenance de Chine et de Hong Kong.

8. La demande interne

Mais quelle est la cause principale de ce renversement de l’ordre mondial? «La croissance dans de nombreux pays émergents sera soutenue par une relative dynamique démographique. Cette évolution devrait néanmoins s’accompagner d’investissements dans l’éducation et d’une amélioration des fondamentaux macroéconomiques pour garantir suffisamment d’emplois aux jeunes en nombre croissant dans ces pays», indique Vladislava Iovkova, spécialiste en analyses économiques chez PwC.

La croissance mondiale pâtira, elle aussi, du vieillissement de la population. La population en âge de travailler diminuera dans les économies matures et en Chine. Quant aux économies émergentes, elles entreront dans une phase de maturité. Selon l’étude, la croissance atteindra atteindra un rythme de 3,5% par an jusqu’en 2020 pour se replier à 2,7% dans les années 2020, 2,5% dans les années 2030 et 2,4% dans les années 2040. Pour Vladislava Iovkova, pour s’en sortir, les décideurs politiques devront «appliquer des politiques d’anticipation afin de donner les moyens aux travailleurs de contribuer à la société, y compris à un âge plus avancé».

9. Subventions d’état

“Fabriqué en Chine 2025”
La Chine a lancé en 2015 un grand plan baptisé “Fabriqué en Chine 2025”, destiné à faire du pays un géant mondial technologique, notamment dans la robotique, l’intelligence artificielle, internet, ou les télécommunications. Cela passe notamment par des subventions. Ce programme inquiète particulièrement les Etats-Unis, qui pourraient perdre leur statut de leader planétaire dans le domaine. Pour Pékin, la guerre commerciale en cours avec Washington a encore davantage montré la nécessité de limiter la haute dépendance du pays aux technologies américaines, notamment aux semi-conducteurs. En 2018, une brève interdiction par les Etats-Unis des ventes de composants électroniques américains au mastodonte chinois des télécoms ZTE avait ainsi failli couler l’entreprise.

Ces dernières années, les entreprises d’État ont renforcé leur domination sur le marché chinois, en dépit des demandes occidentales d’accélérer la réforme de ces mastodontes publics peu rentables. Washington espère du gouvernement chinois qu’il réduise ses interventions dans l’économie et réduise les généreuses subventions accordées à certains secteurs et entreprises. Mais sur ce dossier, la Chine n’ira pas au-delà de ses engagements réglementaires vis-à-vis de l’OMC. (Capital)

Conclusion

Ainsi, maintenant ce n’est plus un secret pour savoir comment les marchands chinois peuvent expédier des produits à des prix aussi bas. Avec le transport par ePacket, la production de masse, une infrastructure de classe mondiale et une main-d’œuvre productive bon marché, les vendeurs en ligne chinois sont en mesure d’expédier des produits à des tarifs inférieurs à ceux du reste du monde. Cette réalité permet à de nombreux détaillants de faire du dropshipping depuis la Chine et de réaliser de gros bénéfices sans stocker et expédier les produits eux-mêmes.

Cette réalité commerciale n’est pas définitive et sera remise en cause à partir du 1er Janvier 2021: la fin des franchises sur les envois à valeur négligeable (valeur déclarée inférieure à 22€) et la remise en cause des frais terminaux des accords de l’Union Postale Universelle (UPU) grâce auxquels les exportations des colis de -2kg expédiés de Chine bénéficient d’une subvention de 70% des coûts de transport par les pays importateurs

Bref, les changement réglementaires de 2021 remettront le pouvoir entre les mains des pays importateurs comme les États-Unis et l’Europe et non plus de gros exportateurs comme la Chine.

Sources : La Tribune, Institut Montaigne,

#

Précédent

$

Suivant

Webinar

Digitalisation du commerce & perspectives. 2021, avant et après.

Comprendre la 4ème révolution industrielle à l’aube de la 5G.
Challengez votre vision, vos choix technologiques, votre stratégie commerciale et d’acquisition en ligne.

Affinez votre stratégie, enrichissez votre vision du e-commerce B2B/B2C/DTC, du retail, de produits ou de services, dans un contexte technologique, comportemental, marketing, réglementaire et macro-économique complexe… et encore en devenir.

Un webinar agrémenté de nombreuses études de cas.

Vendredi 09:00 – 12:00
Central European Time
30€ TTC
J’accompagne, forme et conseille différents acteurs de l’écosystème (retailers, e-commerçants, grossistes, fabricants, marques) pour les aider à tirer leur épingle du jeu dans un environnement complexe et concurrentiel.
J’aide les décideurs à faire de bons choix en matière de technologies, de business model, de constitution de réseau de distribution et d’approvisionnement, d’acquisition client en ligne puis les accompagne à long terme dans le déploiement des stratégies et la bonne application opérationnelle.
Julien Fontaine

Entrepreneur e-commerce B2B B2C DTC, consultant freelance.

Envoyez moi un email

Réservez 1h de consulting (100€)

Pin It on Pinterest

Share This